UNE SELECTION DE PRODUITS UNIQUEMENT DE FABRICATION FRANCAISE OU FABRICATION EUROPEENNE
Mon panier

Votre panier est vide.

Comment bien choisir son radiateur electrique ?

Introduction
Calculer sa puissance
1. Le radiateur à inertie, bloc fonte
2. Le radiateur à inertie, bloc alu
3. Le radiateur à fluide caloporteur
4. Le radiateur rayonnant
5. Le convecteur électrique
6. Le sèche-serviette
7. Le poêle à bois
8. Le chauffage infrarouge
9. Pompes à chaleur

Introduction

Choisir un radiateur n'est pas une sinécure. Il en existe de toutes les puissances et plusieurs technologies coexistent pour le plus grand bonheur des fabricants. Tous ces modèles s'adaptent à des situations différentes et possèdent leurs avantages propres. Ce guide vous donnera un tour d'horizon des différentes références que vous pourrez retrouver sur Radiateur Plus par la suite.

Calculer sa puissance nécessaire avec Radiateur Plus !

Calcul puissanceRadiateur Plus vous propose un outil simple à utiliser et disponible sur chaque fiche produit pour vous aider à sélectionner la puissance nécessaire à votre pièce. Vous avez choisi votre radiateur mais vous ne savez pas quelle référence sélectionner. En haut de la fiche produit se situe le logo ci-contre, cliquez dessus et vous accédez à notre outil de calcul. 4 informations vous seront demandées : la longueur de votre pièce, sa largeur, sa hauteur et enfin son isolation. Pour ce dernier critère, vous avez le choix entre faible, moyenne et forte. Vous n'avez plus qu'à cliquer sur OK et l'outil vous donne immédiatement la puissance nécessaire à la chauffe optimale de votre pièce, et ce au Watt près. Il vous suffira de sélectionner le modèle au dessus de cette estimation pour une température douce et une chaleur saine dans votre habitation.

Le radiateur à inertie, bloc fonte

Radiateur à inertie bloc fonteLe radiateur à inertie est un type de radiateur électrique, appelé aussi radiateur à chaleur douce. Nous allons voir dans cette fiche pratique les différents avantages et les caractéristiques de ce type de cet appareil.

 

Comment ça marche ?

Un radiateur à inertie à bloc fonte bénéficie comme son nom l’indique d’un noyau en fonte qui est chauffé par une résistance. Ce dernier va ensuite restituer la chaleur emmagasinée dans toute la pièce, du sol au plafond, sans effet de convection (où l’air est plus chaud en hauteur et plus froid au sol). On dit que cette redistribution de la chaleur est effectuée par rayonnement.

Schéma Radiateur à inertie

 

Pourquoi choisir un radiateur à inertie ?

Le radiateur à inertie fonctionne en emmagasinant de l’énergie avant de la redistribuer dans la pièce. Ce modèle se caractérise par une homogénéité totale de la chaleur diffusée. Pas d’à-coups ni de brutales montées de température qui peuvent provoquer un inconfort, avec ce type de radiateur la chaleur est douce et maitrisée.

Aussi, même éteint, le radiateur à inertie peut continuer à diffuser la chaleur emmagasinée. Cela permet donc de couper son alimentation tout en continuant à bénéficier de son chauffage, ce qui permet également de belles économies d’énergie. De la même manière, en période de redistribution de la chaleur, le radiateur se coupe et vous permet de la même manière de ne pas consommer d’électricité.

Les radiateurs à inertie sont équipés d'un thermostat permettant de réguler leur température. Vous pouvez déterminer au degré près la chaleur que vous souhaitez au sein de votre foyer.

Enfin le chauffage par rayonnement n'assèche pas l'air et ne déplace pas de poussières.

L’avantage ?

  • Le radiateur à inertie permet d’équiper des pièces mal isolées et de les chauffer convenablement, sans dépenses énergétiques importantes.
  • De plus, contrairement aux convecteurs classiques, le radiateur à inertie n’assèche pas l’air ambiant, un vrai gain de confort et un plus pour la santé.
  • Enfin, aucun entretien n’est à prévoir après l’installation. Vous êtes tranquille dès la pose du matériel.

Quel est le prix d'un radiateur à inertie?

Le prix d'un chauffage à inertie va de 260€ à 1200€ pour les radiateurs les plus haut-de-gamme. Il bénéficie toutefois d'un excellent confort de chauffe et il n'est pas nécessaire de l'allumer toute la journée. Le coût du radiateur s'en retrouve donc vite amorti via votre facture d’électricité. Un point important à ne pas négliger au moment de votre choix.


Le radiateur à inertie, bloc aluminium

Radiateur à inertie bloc aluminiumLe radiateur à inertie, bloc aluminium est un type de radiateur électrique, appelé aussi radiateur à chaleur douce. Nous allons voir dans cette fiche pratique les différents avantages et les caractéristiques de ce type de cet appareil.

Comment ça marche ?

Un tel radiateur à inertie possède un bloc en aluminium qui est chauffé par une résistance. Ce dernier va ensuite restituer la chaleur emmagasinée dans toute la pièce, du sol au plafond, sans effet de convection (où l’air est plus chaud en hauteur et plus froid au sol). On dit que cette redistribution de la chaleur est effectuée par rayonnement.

Pourquoi choisir un radiateur à inertie ?

Le radiateur à inertie fonctionne en emmagasinant de l’énergie avant de la redistribuer dans la pièce. Ce modèle se caractérise par une homogénéité totale de la chaleur diffusée. Pas d’à-coups ni de brutales montées de température qui peuvent provoquer un inconfort, avec ce type de radiateur la chaleur est douce et maitrisée.

Aussi, même éteint, le radiateur à inertie peut continuer à diffuser la chaleur emmagasinée. Cela permet donc de couper son alimentation tout en continuant à bénéficier de son chauffage, ce qui permet également de belles économies d’énergie. De la même manière, en période de redistribution de la chaleur, le radiateur se coupe et vous permet de la même manière de ne pas consommer d’électricité.

Les radiateurs à inertie sont équipés d'un thermostat permettant de réguler leur température. Vous pouvez déterminer au degré près la chaleur que vous souhaitez au sein de votre foyer.

Enfin le chauffage par rayonnement n'assèche pas l'air et ne déplace pas de poussières.

L’avantage ?

  • Le radiateur à inertie permet d’équiper des pièces mal isolées et de les chauffer convenablement, sans dépenses énergétiques importantes.
  • De plus, contrairement aux convecteurs classiques, le radiateur à inertie n’assèche pas l’air ambiant, un vrai gain de confort et un plus pour la santé.
  • Le bloc en aluminium à l’avantage de chauffer très rapidement, ce qui instaure une chaleur réelle peu après la mise en route de l’appareil. En outre, l’appareil est moins longtemps en activité, ce qui là encore réduit la consommation électrique.
  • Enfin, aucun entretien n’est à prévoir après l’installation. Vous êtes tranquille dès la pose du matériel.

Quel est le prix d'un radiateur à inertie?

Le prix d'un chauffage à inertie va de 260€ à 1200€ pour les radiateurs les plus haut-de-gamme. Il bénéficie toutefois d'un excellent confort de chauffe et il n'est pas nécessaire de l'allumer toute la journée. Le coût du radiateur s'en retrouve donc vite amorti via votre facture d’électricité. Un point important à ne pas négliger au moment de votre choix.

 Les radiateurs à fluide caloporteur

Radiateur à fluide caloporteurNouveau venu dans la grande famille des radiateurs, le modèle à fluide caloporteur offre de nombreux avantages pour ceux souhaitant s’équiper ou se rééquiper avec des appareils à la pointe de la technologie et offrant une chaleur et un confort optimal. Passons en revue les différents éléments qui composent ce radiateur particulier.

Comment ça marche ?

Le radiateur à fluide caloporteur est au départ un radiateur à inertie, c'est-à-dire qui fabrique sa chaleur et la conserve pour pouvoir ensuite la diffuser progressivement. Les systèmes plus classiques intègrent des blocs en fonte ou en aluminium qui chauffe sous l’effet d’une résistance électrique puis diffusent cette énergie emmagasinée. Ici, un corps transportant ce fameux fluide caloporteur, la plupart du temps à base de glycol ou de pétrole, fait le tour du radiateur en circuit fermé. C’est ce dernier qui est chauffé et qui distribue la température désirée dans la pièce.

 

 

 

Schéma Radiateur à fluide caloporteur

Pourquoi choisir un radiateur à fluide caloporteur ?

C’est un radiateur que l’on peut appeler à chaleur douce, car diffusée de manière continue, délicate et homogène. Par de phénomène de convection (déperdition de l’air chaud au niveau du sol par rapport au plafond.

L’humidité naturelle de l’air est préservée par rapport aux autres modèles de radiateurs électriques. Un vrai plus pour la santé et le confort de tous les membres de votre famille ou habitants du domicile.

Les radiateurs à fluide caloporteur sont programmables au degré près. Vous pouvez le régler sur la température qui vous est idéale, la chaleur sera rapidement au rendez-vous et surtout, il n’y a aucune sensation de montée de température brutale, comme c’est le cas sur certains convecteurs.

Etant un radiateur à inertie, il conserve de la chaleur même si vous avez coupé l’alimentation. Ainsi, vous réalisez de substantielles économies d’énergie tout en continuant à bénéficier d’une température agréable.

Quels avantages ?

  • La chaleur n’est pas distribuée uniquement qu’en façade mais partout, ce qui donne une impression de douceur dans la pièce.
  • Vous conservez en outre une chaleur constante grâce à la circulation du fluide caloporteur et son thermostat réglable au degré près.
  • L’inertie permet une distribution douce de la chaleur produite pour un fonctionnement moindre, amenant par la même occasion des économies d’énergie.
  • Le radiateur étant électrique, l’installation est amplement simplifiée et accessible à tous.
  • Il n’y a aucun entretien de l’appareil à prévoir au fil des mois, mis à part un brin de ménage.

Quel est le prix d’un radiateur à fluide caloporteur ?

On peut trouver les premiers modèles de radiateurs à fluide caloporteur aux alentours de 300€ et les plus haut-de-gamme vers les 1200€. Toutefois, les économies d’énergie réalisées par rapport à un modèle de radiateur électrique standard en font un investissement rentable dans le temps.

 

Le radiateur rayonnant

Radiateur rayonnantLe radiateur rayonnant permet une diffusion douce de la chaleur, c’est d’ailleurs pour cela qu’on les appelle « radiateurs à chaleur douce ». Son principe est simple : la chaleur est produite par une résistance électrique puis une plaque de résistance transmet sa chaleur sous forme de rayonnement infrarouge à travers une façade ajourée ou une plaque de verre. La surface résistante chauffée à basse température émet son rayonnement en chauffant directement les objets, les parois ou les personnes.

La chaleur est diffusée de manière homogène dans toute la pièce où le radiateur est installé.

Il présente l'avantage de ne pas déplacer de poussière et en conséquence de ne pas sentir, de ne pas faire de bruit ni de noircir les murs.

 

 Le convecteur électrique

Le convecteur électriqueC’est le plus commun et le plus répandu des radiateurs électriques. Comme son nom l’indique, le convecteur électrique fonctionne sur le principe de la convection, c'est-à-dire que l’air rentre par la partie inférieure de l’appareil, est réchauffée par une résistance électrique, puis ressort par sa partie supérieure. L’air chaud étant moins dense que l’air froid, il remonte naturellement pour donner une chaleur persistante.

Les avantages

  • Le premier avantage reste son prix extrêmement abordable, notamment pour l’installation complète d’une maison neuve par exemple. Cette solution implique également une mise en place extrêmement simplifiée, accessible à tous.
  • La chaleur est amenée rapidement dans votre espace de vie. En effet, il faut peu de temps pour que la résistance électrique atteigne la température adéquate et diffuse l’air chaud dans votre pièce.

 





Le sèche-serviette

Le sèche-serviette« Joindre l’utile à l’agréable », tel pourrait être le slogan publicitaire accolé au dessous de chaque sèche-serviette tant cet appareil apporte de confort à votre salle de bains. Ce radiateur apporte une chaleur douce tout en réchauffant vos serviettes pour vous réveiller du bon pied le matin.

Comment ça marche ?

Le sèche-serviette électrique se raccorde simplement au courant de la maison. Il existe toutefois deux déclinaisons du système :

  • Le sèche-serviette soufflant : il réchauffe l’air de la maison, la salle de bains et les serviettes. Il est idéal pour le chauffage ponctuel de la pièce.
  • Le sèche-serviette rayonnant : sa résistance électrique silencieuse (contrairement au système soufflant) apporte une chaleur, parfois un peu lente à venir, mais tout aussi homogène et agréable. Pour une petite salle de bains, la sensation est immédiate et ce modèle sera vivement conseillé si votre pièce est utilisé en continu durant de longues heures (comme par exemple si Madame ou les enfants prennent un temps précieux à faire leur toilette J ).

Pourquoi choisir un sèche-serviette ?

Plus pratique qu’un radiateur simple, le sèche-serviette chauffe la salle de bains et apporte un confort inégalable en vous apportant tous les matins un linge de maison doux et agréable pour vous réveiller du bon pied.

L’appareil se fera aussi discret dans n’importe quelle salle de bains. De multiples références existent aujourd’hui, plus petits ou plus imposants, selon votre envie, la taille de votre pièce et la surface à chauffer.

Les constructeurs ne s’arrêtent pas au traditionnel blanc immaculé et proposent des références à la pointe du design, dans des coloris exotiques qui donneront de la gaieté à votre salle de bains.

L’installation est on ne peut plus simple et ne nécessite aucun raccordement à votre plomberie. Le système est accessible à tous. Seule une consigne est à respecter : ne pas le poser à proximité avec d’autres équipements électriques dans votre salle de bains. Les distances à respecter sont notées explicitement sur les notices d’installation de votre équipement.

Les avantages ?

  • Le confort d’un appareil tout-en-un qui réchauffe votre pièce et votre ligne de maison dans le même temps.
  • Pourvus d’un thermostat perfectionné, vous pouvez régler la température au degré près pour obtenir l’atmosphère idéale dans votre pièce tout en ne chauffant pas inutilement votre salle de bains.
  • La montée en température est très rapide, ce qui apporte également de réelles économies d’énergie par rapport à un chauffage classique.

Le prix ?

Vous pourrez trouver des sèches-serviettes à tous les prix, pour tous les budgets. On trouve des modèles à partir de 200€ et les plus haut-de-gamme ont des tarifs s’élevant à 1 200€.


Les poêles à bois

Poêle à boisSe chauffer peut-être également compatible avec l’environnement. Si vos préoccupations environnementales sont grandes, le poêle à bois peut être la solution. Détaillons les différents points importants à retenir concernant ce dispositif, qui apportera dans votre foyer une chaleur « à l’ancienne » et agréable à l’œil.

Comment ça marche ?

Tout simplement, le bois brule et provoque une chaleur forte, ensuite diffusée dans la pièce. Il possède une grande inertie. La température est plus longue à atteindre qu’avec un modèle électrique mais son inertie est si grande qu’il diffuse une chaleur homogène durant de longues heures avant de s’éteindre de lui-même s’il n’est pas entretenu. Les poêles en fonte notamment sont totalement indiqués pour une restitution optimale de la chaleur.

L’opération de mise en route est on ne peut plus simple :

  • charger le foyer de papier et de petit bois
  • allumer par la porte de décendrage et laisser l’entrée d’air ouverte au maximum quelques minutes
  • dès que le petit bois est enflammé vous pouvez charger avec des bûches.
  • Une fois le bois enflammé, régler l’entrée d’air comme voulue. Pour recharger le poêle, fermer complètement l’entrée d’air. Laisser le plus de cendre possible au fond du poêle pour garder la braise et faciliter le redémarrage.

 

Comment choisir ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’un poêle à bois. En premier lieu vient sa puissance, exprimée en Kw. Ensuite vient le rendement de l’appareil qui rentre dans l’équation. Chaque pièce à besoin d’une puissance spécifique. Voici comment la calculer.

 

Comment calculer sa puissance nécessaire ?

Le calcul simplifié donne un ordre de grandeur à retenir : pour une habitation avec une hauteur de plafond de 2,5 mètres, normalement isolée, il faut compter 1kW pour 10m². Attention ! Ce calcul ne donne qu’un volume approximatif puisqu’il ne tient pas compte du rendement du poêle à bois.

Le rendement, c’est en pourcentage à la productivité du poêle à bois par rapport à sa puissance.

Exemple : un poêle à bois d’une puissance de 8 kilowatts pour un rendement de 75%. On considèrera que celui-ci restituera une puissance moyenne équivalente à 75% de 8Kw. Soit 6 Kw.

Pour connaitre le rendu du poêle dans une pièce :

Prenons ce même poêle à 8Kw. Il peut théoriquement chauffer une pièce de 80m². Mais un avec un rendement de 75%, la surface correctement couverte est de 60m² au maximum.

Ceci tient compte d’une pièce correctement isolée. Dans les cas où ceci ne serait pas le cas, veillez à prendre une puissance supérieure pour éviter tout problème de dispersion d’énergie et de manque de chaleur.


Quels avantages ?

Le poêle à bois peut tenir jusqu’à 10H en allure lente Il est possible d’utiliser le poêle à bois de plusieurs manières : En fonctionnement "Intermittent" ou "Continu", ce qui a une incidence sur l’autonomie de chauffe :

  • Fonctionnement Intermittent : nécessite un rechargement toutes les heures avec de petites quantités de bois. Il faut privilégier ce mode de fonctionnement particulièrement performant et respectueux de l’environnement.
  • Fonctionnement Continu : utilisé quand les contraintes de l’intermittence ne peuvent être respectées où qu’une puissance réduite est recherchée. Dans ce cas, la pleine puissance peut être obtenue sur une durée de 3 heures, et une allure réduite, à faible puissance et pour 10 heures, est possible.

L’environnement est respecté grâce à une source d’énergie naturelle.

Aucune dépense d’électricité à prévoir, donc vous réalisez des économies d’énergie.

Des mesures de sécurité à respecter 

Un poêle à bois a de nombreux avantages par rapport à ses amis électriques, mais il nécessite aussi plus de prudence, étant donné sa conception particulière.

  • Le poêle à bois ne doit pas être installé dans un endroit où il y a beaucoup de circulation.
  • Les objets en matériaux inflammables doivent être gardés à une distance d’au moins 1,5 mètres du poêle.
  • Il en est de même pour les vêtements éventuellement mis à sécher devant le poêle.
  • Les enfants doivent être avertis que le poêle devient très chaud et qu’ils ne doivent pas y toucher.

Si un feu se déclare, dans un premier temps, fermer le porte de rechargement, et dans un deuxième temps l’arrivée d’air primaire et secondaire, puis communiquer immédiatement avec les autorités locales incendie (composez le 18 depuis votre téléphone).

 

Le chauffage à infrarouge

Chauffage à infrarougeVous souhaitez équiper votre local industriel ou commercial avec une solution de chauffage performante ? N’attendez pas plus pour découvrir les bienfaits du radiateur à infrarouge.

Comment ça marche ?

Le chauffage à infrarouge ne chauffe pas l’air mais les corps et les objets ambiants. C’est ce que l’on appelle le chauffage par rayonnement. Ce rayonnement est produit par des fibres de carbone dans lesquelles passe un courant électrique. La chaleur produite est ensuite transmise par une surface d’émission dont le matériau peut changer mais qui doit avoir une émissivité la plus forte possible.

Certains matériaux sont donc plus recommandés que d’autres pour la conception d’un radiateur infrarouge. Ainsi, la céramique, le verre (poli ou non) et l’acier émaillé sont parfaitement adaptés à l’utilisation en tant que surface émettrice dans un radiateur infrarouge.

Les avantages ?

  • Les radiateurs à infrarouges longs sont la meilleure solution pour les pièces à plafond haut, car ils ne chauffent pas l'air, mais les murs, les meubles et les personnes. Le rayonnement infrarouge est conique et se porte jusqu'à 5 mètres. Son utilisation est idéale dans une grande pièce, un local ou pour une terrasse.
  • Chauffant les murs et non l’air, il lutte contre l’humidité qui pourrait envahir vos parois.
  • Il chauffe rapidement et apporte une température homogène à la pièce équipée.
  • L’appareil ne souffle pas d’air, il est donc silencieux.
  • Pratique, il ne nécessite aucune installation particulière mise à part le raccordement au courant secteur ni aucun entretien.

Quel prix ?

On peut acquérir un petit modèle de chauffage à infrarouge aux alentours de 250€ pour les premiers prix. Tous les tarifs sont disponibles selon votre budget. Sachez que les modèles les plus haut-de-gamme peuvent atteindre les 1000€ mais sont plutôt destinés à l’entreprise, ou arborent un design original.

Pompes à chaleur


Comment fonctionnent les pompes à chaleur ?

Le but de la pompe à chaleur est d’extraire des calories de l’extérieur (de l’air pour les pompes à chaleur aérothermiques ou de la terre pour les pompes à chaleur géothermiques) de l’habitation pour les injecter à l’intérieur du logement. La distribution de la chaleur se fait soit via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur. Tout dépend du type de pompe à chaleur. De manière général, ce système de chauffage est écologique et économique. Concrètement, il permet de réduire vos dépenses d’énergie par 3 voire 4.

Patientez...

Vous venez d'ajouter ce produit a votre panier



{{var product.name}}


Continuez vos achats
Allez au panier